Patrice PANTIN

Œuvres

Présentation

Expositions

Biographie

Contactez-nous


Artiste peintre atypique – puisqu’il s’attaque au support traditionnellement sacré de l’œuvre –,Patrice Pantin, pratique l’incision, c’est-à-dire qu’il trace mais aussi creuse, attaque la surface de grandes feuilles de papier, pour arriver à autre chose, d’autres images. Armé d’un cutter, il dissèque le papier, l’ouvre, en interroge l’intérieur, qu’il met en couleur. Et les incisions, baignées de couleur, deviennent ainsi des vaisseaux, des veines apparentes à la surface de ce qui pourrait être un corps martyrisé. Le travail de Patrice Pantin est alors de l’ordre du tatouage : une fois inscrites dans le papier, les traces qui circulent - et changent de couleur selon leur trajectoire - sont irrémédiables. Dans les séries qu’il conçoit spécifiquement pour l’espace où il les installe, Patrice Pantin investit le champ des possibles – « déjà, dans le matériau du papier, dans le blanc de ce "corps" non encore défloré, il y a une infinité de possibles, que le cutter doit faire surgir » – et invite à venir poser le regard sur le tranchant d’une ligne que l’on ne voit pas à distance, pour capter, absorber toute entière l’attention sur l’épaisseur d’un fil et de l’ombre qu’il projette : « c’est mon degré zéro de la peinture. Écarter, ouvrir pour arriver à l’élément constitutif, le plus simple et le plus enfoui ».