Ayako Miyawaki: Coutures de la Nature

Ayako Miyawaki
From 0000-00-00 to 0000-00-00

L’histoire commence en 1945, à la fin de la guerre, tandis que l’artiste japonaise Ayako Miyawaki contemple une fresque égyptienne. Elle songe alors pour la première fois à créer une œuvre en tissu appliqué. Vivant une vie modeste elle récupérait des tissus sur de vieux vêtements qu’elle utilisait avec soin sans jamais jeter de morceaux. Sa belle-mère lui ayant appris à chérir la beauté glorieuse de la vie qui brille dans les choses simples, c’est en observant la nature et les éléments de son quotidien, dont elle pouvait maintenant profiter en toute liberté, que naît un travail extraordinaire, rempli d’amour, de délicatesse, et d’humour.

Bien que les concepts élémentaires de l’appliqué aient longtemps été utilisés et qu’ils soient devenus populaires à l’époque où vivait l’artiste, les travaux réalisés étaient souvent faits en utilisant des patrons ou en recopiant des motifs préexistant tirés de livres. Ayako révolutionne cet art en proposant une nouvelle interprétation de la tradition. Elle propose un monde artistique complètement nouveau où l'image d'un morceau de tissu est associée à des légumes, du poisson, des fleurs, dans un sens unique à une femme au foyer, qui allie esthétique et poésie chaleureuse. Elle termine le travail de manière à ce que le tissu donne vie à une nouvelle vie. Son travail est une affirmation de cette esthétique de la beauté, ancrée dans l’art japonais depuis des décennies.

C’est ainsi que de la guerre et de la pauvreté est née une œuvre incomparable, d’un raffinement poétique et d’une intemporalité certaine qui nous pousse à ne pas oublier de chérir les choses élémentaires de la vie, les petites joies quotidiennes ainsi que d’avoir de la gratitude et de la curiosité !