Fouad BELLAMINE
Du 02/10/14 au 01/11/14

VERNISSAGE Jeudi 2 octobre

La Galerie Frédéric Moisan est heureuse de vous annoncer la nouvelle exposition de Fouad Bellamine. L’évènement réunira les oeuvres récentes de l’auteur: des peintures ainsi que des diptyques faisant cohabiter et dialoguer peinture et photographie.

A ce propos, Fouad Bellamine s’exprime lors d’un entretien autour de l’exposition:
“Mon dessein est de faire disparaître l’iconographie photographique comme si elle n’était plus nécessaire à l’identification des sujets ou à les nommer.
Vous seriez fondé de dire que cette dialectique surmonte un va-et-vient entre le visible et l’invisible. De fait, elle participe à la tentative de résoudre le paradoxe qui accompagne cette démarche. En effet, qu’est-ce que l’invisible ? Tout ce qui est donné à voir relèverait-il automatiquement du visible ? Peu d’éléments du monde extérieur entrent dans ma peinture. Cependant, ils sont tous de l’ordre du visible. Or, voilà des années que je cherche à voiler le visible tout en étant hanté par l’idée de révéler l’invisible...”

Fouad Bellamine est né en 1950 à Fés, la plus ancienne cité impériale du royaume, un lieu qui marquera pour toujours son oeuvre. Au terme de ses études secondaires, il quitte sa ville natale en 1967 pour l'Ecole des Arts appliqués de Casablanca. Il expose pour la première fois en 1972 à la galerie "la Découverte" à Rabat. La même année, il intègre l'enseignement en qualité de professeur d'Arts plastiques avant de poursuivre sa formation pour un Diplôme d'Etudes Appliquées en Histoire et théorie de l'Art à l'Université de la Sorbonne Paris VIII.

Pendant les années soixante-dix, Fouad Bellamine accorde un vif intérêt au débat sur la problématique identitaire au Maroc et ses répercussions sur l'art et la culture. Cela le conduira plus tard à dire: "il n'y pas de peinture marocaine, il n'y a que des peintres marocains...". Sa passion pour la peinture et l'histoire de l'art se double d'une curiosité qui l'implique dans la recherche aussi bien du point de vue théorique que pratique.