Vivian MAIER

Vivian MAIER
Du 06/11/13 au 21/12/13

Dans le cadre du Festival Photo Saint-Germain-Des-Prés 2013, nous avons le plaisir de présenter la première exposition à Paris de la photographe de rue américaine Vivian MAIER dont le travail est demeuré inconnu jusqu’à sa mort en 2009. Cette même année, c’est à New York que nous découvrons son œuvre. Depuis, son travail fut présenté dans de nombreuses expositions outre-Atlantique et en Europe.

Né en 1926 à New York d’un père autrichien et d’une mère française, elle passe une partie de son enfance en France avant de retourner aux Etats-Unis, à Chicago, dans les années 50. Son travail de nourrice pour subvenir à ses besoins, lui permettait également d’accomplir la mission de sa vie : la photographie. Sans soutien de sa famille ou d’amis, Vivian Maier poursuit une vie discrète, simple et solitaire assumant une vision personnelle de la beauté comme un but en soi.

Nous présenterons une sélection de 40 photographies – tirages argentiques noir et blanc, 30 x 30 cm – issues de la collection des négatifs de Jeffrey Goldstein (Chicago). Les prises de vues datent des années 1950, 60 et 70, des tirages récents (2012-2013) seront exposés ainsi quelques rares tirages vintage. Les images sélectionnées sont des portraits d’enfants noirs et blancs dans ces temps de la ségrégation. Les pauvres, les marginaux, les laissés - pour – compte sont photographiés tels des souverains spirituels d’une Amérique populaire. Ailleurs, ce sont de vieilles rombières emperlousées au sourire carnassier.

Ses images d'enfants saisis en plein jeu dans les rues de la ville rappellent celles de sa contemporaine Helen Levitt (1913-2009), figure majeure de la « street photography », versant américain de la photographie humaniste française emmenée par Willy Ronis ou Robert Doisneau, la nostalgie en moins. Elle est pleine de tendresse envers les Afro-Américains, mais aussi implacable avec les riches que le sera Diane Arbus (1923-1971) lorsqu'il s'agit de leur tirer le portrait.