Sur la route du chamanisme

Exposition collective
From 2016-02-11 to 2016-04-23

VERNISSAGE JEUDI 18 février 2016 de 18h à 21h...

Pour cette exposition collective, la Galerie Frédéric Moisan a souhaité ouvrir un chemin, celui qui éclaire les voies de la méditation. C’est à travers dix artistes, dix œuvres que nous vous inviterons à progresser sur la route du chamanisme.

Les Chamanes voient la terre, les animaux et les hommes comme des parties d'une entité entière en évolution et ils nous mettent en garde contre notre culture occidentale matérialiste qui, partout, veut imposer sa loi du déracinement, rompant nos liens avec les forces naturelles de la terre et du cosmos. Cette appartenance à une globalité se décline dans les dessins de Nicolas DIETERLE et les encres « Lumière de l’ombre » de Marion LE PENNEC. L’infiniment grand et l’infiniment petit se retrouvent convoqués à la même échelle dans les gravures de Muriel MOREAU pour une approche holistique de l’univers.

Ainsi, le chamanisme touche à la source même de notre conscience – là où s’élabore notre perception et notre intelligence des réalités. Ainsi, l’espace des toiles de Fouad BELLAMINE est une architecture de lumière, une porte ouverte vers l’invisible. Les peintures en demi-teinte et au fusain de Dora PULMANN participent elles à la production d’un mysticisme. Les compositions de Denis POLGE – une forme d’éclatement réunissant des éléments épars sur des papiers chinois - renvoient à cette vision du monde selon laquelle l’agencement d’un tout tient à un équilibre précaire, en devenir permanent.

Cette forme de spiritualité se retrouve convoquée dans les dessins de Dominique ZINKPE où l’animal affleure dans l’humain. Ils témoignent de la culture animiste de l’artiste et son aspiration pour les cérémonies vaudou. Les œuvres estampillés d’un timbre deviennent elles-mêmes des objets en transit et des invitations aux voyages de l’âme. Les sculptures phosphorescentes de Michelle BALLION font naître des créatures mi-homme, mi- animal tandis que les bronzes de Christiane BILLET incarnent un bestiaire fantasmagorique.

Notre cheminement se prolonge dans les œuvres de Franck LUNDANGI créant une passerelle constante entre la Nature et la spiritualité, entre le monde intérieur et le monde extérieur. Les aquarelles sur papier révèlent des corps translucides où la vie végétale s’est insinuée dans la vie organique. Si la maladie est considérée chez les Chamans comme un oubli momentané de notre nature divine, les œuvres de Franck LUNDANGI nous rappellent le pouvoir de l’esprit sur le corps et l’incroyable potentiel de leurs interactions.